Star Wars

Star Wars

Edit du 29 juin 2014 : Suite à mon article, j’ai reçu un dédommagement de la part de la Fnac. Voir l’article.

Il faut que je vous raconte quelque chose. Il y a quelques temps j’ai eu envie de nous faire un cadeau (nous = mon mec et moi). Je suis allée à la Fnac et je nous ai acheté la saga complète Star Wars. J’étais vraiment trop contente de mon achat même si ça m’a quand même coûté un bras !

Un soir où on décide de se faire une petite soirée « guerre des étoiles »,  on s’installe sur le canap, on allume la télé et on met le DVD dans le lecteur de la Freebox. Et là, oh joie, oh surprise, on a le son, mais pas l’image. Un peu perplexe on essaye de le sortir, de le remettre, on redémarre la freebox (on se croirait sous Windows…). Mais rien n’y fait.

Alors comme Google est notre ami, on a cherché. Pendant deux heures. Ce qui devait être une soirée sympas en compagnie de Maître Ioda ou encore d’Obi-Wan s’est tout simplement transformée en soirée à ch…

Après deux heures il a fallu se rendre à l’évidence, le problème venait tout simplement des DRM (Digital Rights Management ou en français de la Gestion des Droits Numériques). Eh bien oui mesdames et messieurs, ce DVD est tellement bien protégé contre la copie qu’il en devient impossible de le lire ! Clap clap clap ! Chapeau bas ! Donc sous prétexte de protéger les droits d’auteur (enfin plutôt, les rentrées d’argent de certaines industries…) on empêche les gens d’être honnêtes.

Je retourne à la Fnac avec mes DVD illisibles pour leur demander de me rembourser ou du moins m’établir un bon d’achat puisque leur produit est défectueux. Et là le vendeur me prend littéralement pour une « bleue ». D’abord il me dit que les DVD ont été ouverts donc impossible de les changer : je lui réponds que pour me rendre compte qu’ils ne fonctionnent pas il a bien fallu que je les ouvre. Puis le monsieur me dit que le lecteur de ma Freebox n’est pas fait pour pour ça et que je dois acheter un lecteur DVD (vendu un étage plus bas). J’ai beau lui expliquer que c’est la faute des DRM, mais rien n’y fait. Il a décidé de me prendre pour une conne. Je suis donc repartie, penaude, avec mes DVD illisibles sous le bras.

Conclusion :
1. Il ne faut pas s’étonner que les gens téléchargent au lieu d’acheter des DVD.
2. Je n’achèterai plus de DVD et encore moins à la Fnac.

(Une remarque en passant : quand j’étais gamine, on pouvait acheter des cassettes audio vierges, sur lesquelles on pouvait enregistrer des albums. Je constate aujourd’hui que ça n’a pas tué l’industrie musicale…)

Non, à la Fnac tu n’iras pas !