Boîtes aux lettresLa pub envahit notre quotidien. Ou plus exactement, c’est le marketing qui nous envahit et qui nous pousse tous à la surconsommation. Perso, je fais une overdose. C’est vraiment trop. J’en ai marre et en même temps ça me fait peur. Tout devient futile. Aujourd’hui le seul but de nos vies, c’est acheter, consommer. Partout, la pub est partout ! Est-ce que j’exagère ?

Avant on regardait les pubs à la télé. D’ailleurs j’adorais regarder les « réclames », comme on les appelait à l’époque. Mais c’était avant qu’elles coupent nos films préférés.

Je crois bien que lorsque j’étais petite on n’avait pas encore tous ces prospectus dans nos boîtes aux lettres. C’est venu petit à petit. Le marketing direct s’est développé : les 3 Suisses, la Redoute, la Blanche Porte, Quelle. D’ailleurs ces enseignes existent toujours aujourd’hui. [Tant de papier gaspillé, tous ces arbres qu’on tue pour ça !] On nous promet qu’on va gagner le gros lot si on commande. Comme c’est du pipeau on a toujours un lot de consolation à deux balles.

Insidieusement le marketing a envahi nos vies.

Aujourd’hui nous sommes sollicités de tous les côtés : dans la rue, à la télé, dans nos boîtes aux lettres, sur nos téléphones mobiles et fixes, dans nos boîtes électroniques.

Qu’on achète sur internet ou en boutique, quand on s’inscrit sur un site, on nous demande toujours une adresse e-mail et/ou un numéro de téléphone. On est bien souvent obligé de les donner. Ces informations vont être utilisées, louées. Je reçois pas mal d’e-mails et de textos même si je n’ai rien demandé, pourtant je fais très attention quand je m’inscris quelque part. Le pire ce sont ceux qui vous écrivent à la fois sur papier et par courrier électronique.

Le problème n’est pas tant de donner son adresse et de recevoir des news. Le problème vient de la fréquence à laquelle la plupart nous écrit Et quand on additionne les newsletters ça en fait des lettres à lire !

Avez-vous déjà essayé de vous désabonner ? On aura plus vite fait de supprimer ou de marquer comme indésirables les e-mails non sollicités. Et je ne parle même pas du courrier papier. Et comment se désabonne-t-on des sms qu’on reçoit ?

Heureusement il y a longtemps que j’ai créé mon « courriel poubelle » que je ne regarde que rarement. Et aussi, il y a Gmail et Thunderbird qui, il faut le reconnaître, sont très efficaces contre toutes ces bandes de spammeurs.

Est-ce que la « newsletterite » aigüe paye ?

Mais oui ! Sinon ils ne persévèreraient pas. Même si seulement quelques pour cent des destinataires réagissent c’est largement suffisant. Ayant travaillé dans le marketing direct pendant plusieurs années, je suis bien placée pour le savoir… La pub ne m’a jamais incitée à acheter. Je dois faire partie des quelques exceptions.

Arrivera-t-on un jour à un webmarketing vraiment ciblé ?

Au même titre que la tendance du webdesign qui tend vers plus de simplicité, peut-être arriverons-nous un jour à des newsletters focalisées sur de vraies demandes clients ?

C’est un article parlant des mises à jour sponsorisées de Foursquare qui m’a inspiré ce billet.

La pub dans la rue, sur les bus, à la télé me gênent moins parce que je me sens libre de les regarder ou de les ignorer. La pub dans mon ordinateur, mon téléphone ou ma boîte aux lettres me gêne plus. J’ai le sentiment d’être harcelée, prise en otage.

J’ai la nostalgie du passé. La pub et le marketing existaient mais ça restait dans le domaine du supportable ; enfin… il me semble.

Alors « c’était quand même mieux avant ».