Pierre Etienne Bram, L'interphone ne fonctionne toujours pasAujourd’hui je vais vous parler du premier livre de Pierre-Etienne Bram. Cet auteur m’a contactée il y a quelque temps pour me soumettre la lecture de son premier roman. Il m’a donc fait parvenir son livre au format epub. Eh oui, je fais parfois des exceptions, je lis aussi des romans au format numérique, mais je le fais quand je n’en ai pas le choix. Je le fais volontiers pour les jeunes auteurs qui me proposent gracieusement leur bouquin, car ils n’ont pas toujours les moyens de m’envoyer leur bouquin au format papier. (Je n’ai pas de liseuse, donc je l’ai lu sur mon smartphone !)

J’ai toujours un peu d’appréhension quand je m’apprête à lire les jeunes auteurs, car comme je l’ai déjà dit quand j’ai lu le livre de mon ami Pierre, j’ai toujours un peu d’appréhension par rapport au fait qu’ils puissent avoir un style d’écriture « immature ».

Dans tous les cas j’ai accepté de lire le livre de Pierre-Etienne Bram.

 

Une rencontre sur un site… de rencontres.

Le livre est écrit sous forme d’échanges, de dialogues. Le narrateur nous fait vite savoir qu’il s’est récemment séparé de sa copine. Une séparation n’est jamais facile à vivre. Il se laisse convaincre par une de ses amies blogueuse, Caroline, qu’il connaît « dans la vraie vie », de s’inscrire sur un site de rencontres. Il décide d’essayer.

Peu après son inscription, une jeune femme le contacte. Elle s’appelle Celia. Sa photo de profil, l’attire. Elle est brune. Typée. Ils échangent plusieurs messages via ce site. Il est quelque peu méfiant. On ne sait jamais sur qui on peut tomber sur internet. Elle le prend mal. Du site, ils passent aux échanges d’emails, puis de coups de fils, de textos, de chat.

Celia est en pleine séparation. Elle est Argentine.

C’est comme cela que va commencer une longue histoire. Une histoire d’amour bien particulière. Une série de rendez-vous manqués. Elle lui promet tout le temps qu’ils vont se voir bientôt, mais il y a à chaque fois quelque chose qui fait tout capoter. Elle a toujours une bonne raison pour expliquer pourquoi elle n’a pas pu venir. Il est dans une attente constante.

Il est souvent agacé, mais retombe indéfiniment sous son charme. Caroline va avoir la chance de la rencontrer. Elle lui explique que Celia est une femme fragile, et qu’il doit lui laisser du temps.

Si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher

Je suis insomniaque. Une nuit j’ai donc fait la connaissance de Celia. Moi qui ne suis pas fan des livres en version numérique, je peux vous dire que je me suis sacrément faite avoir ! Je n’ai pas pu lâcher le téléphone (forcément, je n’ai pas de liseuse). Une fois commencé on a envie d’une seule chose : connaître la suite.

Ce livre est écrit sous un schéma répétitif. C’est une suite d’échanges d’emails, de coups de fils, de textos, de conversations sur Google Chat. L’écriture est simple, mais efficace. C’est une histoire qui se répète, j’oserais dire, à l’infini. Malgré cela, on ne peut s’empêcher d’aller plus loin, de poursuivre cette lecture.

Le narrateur retombe à chaque fois dans le panneau. Elle lui donne sans cesse des rendez-vous auxquels elle ne vient jamais. Elle a toujours une bonne excuse pour ne pas venir. Il lance à Celia plusieurs ultimatum. Mais rien n’y fait, il lui à donne encore et toujours une nouvelle chance. S’il lui fait le moindre reproche, elle réussit à chaque fois à le faire culpabiliser… Tout au long des mois qui passent, ils vivent une vraie relation, bien que virtuelle. Bien qu’il ne l’ait encore jamais vue en vrai. Nous, lecteurs, nous demandons pourquoi il persiste dans cette histoire. Si on était à sa place, on aurait lâché l’affaire depuis longtemps. Enfin, c’est ce qu’on croit… Je ne suis pas certaine que si on avait été dans cette situation, on aurait pu s’en défaire facilement.

Pierre-Etienne Bram nous dévoile un pan de sa vie

Cette histoire est d’autant plus intéressante, du fait que c’est une histoire vécue ! En effet, Pierre-Etienne Bram raconte ce qu’il a véritablement vécu. C’est difficile à croire, et pourtant.

J’ai envie de dire que ce roman autobiographique est un thriller psychologique. Il est addictif. C’est simple, je l’ai dévoré.

Quand on le commence on ne le lâche plus, on veut savoir comment se termine cette histoire d’amour 2.0. La fin d’ailleurs est incroyable. J’avoue, je l’ai vue arriver vers les derniers chapitres du livre, mais quand même, j’ai continué à avoir des doutes, tout comme l’auteur. C’est quand même difficile à croire.

Je ne suis pas certaine du message que nous devons tirer de ce livre : les dangers d’internet ? Les dangers des effets pervers que peuvent avoir les gens sur nous ? Je pencherai vers la deuxième solution. Même si depuis que j’ai lu ce livre, j’ai un regard différent sur les échanges virtuels que j’ai avec les gens.

Procurez-vous vite le livre de Pierre-Etienne Bram, il est en vente sur le site de la Fnac

(Je crois que je peux me permettre de vous dire d’acheter directement les deux tomes !)

Merci pour ce moment Pierre-Etienne Bram !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer