C’est encore de littérature jeunesse dont je vais vous parler aujourd’hui. Je vous ai déjà parlé de ces billets invités qui font désormais partie de mon blog. Ce sont des articles pour des services presses que j’ai reçus.

Aujourd’hui c’est Mélodie qui nous parle de ce nouveau livre qu’elle a lu avec sa jolie Rosie.

Voici donc une deuxième chronique de littérature jeunesse, un album de la même jeune maison d’édition Little Urban où l’on retrouve l’auteure Silvia Borando.

Qui se cache dans les découpages?

Ce bel album est à offrir aux enfants (à partir de 3 ans) qui débordent d’imagination et de créativité.

Un livre de littérature jeunesse de Silvia Borando qui se cache dans les decoupages

Le concept de ce livre de littérature jeunesse

Des rectangles de couleur en papier découpé sont bien rangés et bien organisés, sagement. De ces découpages, des animaux sont prêts à bondir, sortir, s’envoler. À nous de deviner de qui il s’agit !

Des rectangles rouges et orange de différentes tailles…

des rectangles de couleur en papier decoupe

… font surgir des poules !

poules en papier decoupé

Le texte répétitif « voici que surgissent, zigzaguent, volètent… hors des découpages » aide l’enfant à se repérer dans la construction narrative. Tandis que les verbes utilisés servent d’indices pour deviner l’animal qui va apparaître la page d’après.

Enfin, le comptage à rebours amène aussi du suspens : d’abord 10 libellules, puis 9 grenouilles, puis 8 serpents…

Mon avis de maman

Se servir de « découpages » pour deviner et créer des animaux donne de chouettes idées d’activités manuelles. J’aurais cependant eu envie de plus d’indices pour imaginer quel animal peut sortir de ces petits rectangles. Ma fille (un peu jeune, 2 ans et 1/2) était beaucoup plus intéressée par les animaux formés que par l’association : rectangles rangés / animaux formés, n’étant pas encore capable de trouver les animaux toute seule.

Je pensais également que le compte à rebours s’associait à une sorte de chaîne alimentaire : les libellules sont mangées par les grenouilles, qui sont mangées par les serpent, etc. Mais cette chaîne s’arrête au bout du 5eme animal et n’a plus vraiment de sens. Dommage pour la narration.

Malgré cela, j’aime beaucoup les animaux stylisés (formés qu’avec des carrés et rectangles) qui sont bien reconnaissables et amusants.

rosalie feuillete le livre des papiers découpés

Un livre très coloré à garder dans notre bibliothèque qu’on prendra plaisir à ré-ouvrir dans quelques années.

Ce livre a aussi été un gros coup de cœur pour blogueuse Feelyli

Un grand merci, encore une fois à Little Urban pour ce joli livre !

Qui se cache dans les découpages – Silvia Borando – 26 aôut 2016 – 24 pages – Collection Tout-Petits. 5,95€

Enregistrer