Il y a un plusieurs mois Philippe Pratx m’a contactée et m’a fait parvenir son roman en service presse. Je le remercie beaucoup de m’avoir permis de connaître son livre.

Je n’avais pas encore eu le temps, jusque là, de me plonger dans la lecture de son livre car, vous le savez peut-être, j’ai subi quelques mésaventures littéraires, en particulier à cause du livre de Marcel Proust, Un amour de Swann. Comme je le dis dans mon bilan du mois de septembre dernier, le livre de Proust m’a coupé pendant quelques temps mon envie de lire. Je commence à m’en remettre et « j’en suis fort aise »! Mais du coup j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures  -_-

Je m’excuse donc auprès de l’auteur mais aussi des autres auteurs qui m’ont envoyé des livres, je m’excuse donc du retard que j’ai pris dans mes lectures. Je vais me rattraper.

Philippe Pratx m’a envoyé son roman au format électronique, je l’ai donc lu sur une liseuse, comme celui de Pierre Corbucci.

Philippe Pratx, Lilith le Soire

Le début

(1964. Brouillons d’une biographie de Lilith Hevesi)
C’est le soir. Quelques mots, sur le soir… Toute la journée j’ai lancé autour de moi, vers les différentes strates, les différents cercles du passé, de petite écrevisses cueillies à l’aube sous les rochers du ruisseau, en les faisant tourbillonner à bout de bras à des vitesses inouïes dans des frondes végétales, souples et résistantes. Au  milieu de la clairière. J’y ai passé des heures, jusqu’à ce que mes bras endoloris se refusent à tout effort supplémentaires. Les premiers aboiements des chevreuils dans la forêt m’ont fait sursauter.

L’histoire

Nous sommes en 1964. Cela fait 40 ans que Lilith, star du cinéma muet, a été retrouvée morte dans son lit. Le narrateur l’a bien connue. il décide de retranscrire sa biographie. Alors qu’il s’est attelé à cette tâche une jeune journaliste vient frapper à sa porte, car elle voudrait écrire un papier sur cette actrice disparue.

Mon avis

Ce livre m’a fait me replonger dans mes vieilles amours, celles de mes années fac : celles du cinéma muet que j’étudiais avec le cinéma néo-réaliste italien. Je trouve donc le sujet très intéressant d’autant plus que  l’auteur, ou le narrateur comme vous voudrez, retranscrit à plusieurs reprises des scènes jouées par Lilith durant cette période du Septième Art. Il dépeint  ainsi le portrait de cette actrice, que nous connaissons un peu plus à chaque page tournée. On lit les brouillons du narrateur qui est en train de rassembler ses sources pour écrire quelque chose sur la vie de cette femme.

Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal durant ma lecture. Je trouve que ce n’est pas un livre facile à lire. Je ne saurais dire si j’ai aimé ce livre ou pas. Non pas qu’il soit mal écrit. Bien au contraire. J’ai beaucoup aimé le style très poétique et soigné de ce roman. C’est d’ailleurs ce qui m’a aidé à poursuivre la lecture. C’est indéniable, il est très bien écrit. Mais je me suis souvent demandé où l’auteur voulait nous emmener. En parlant de brouillons, j’ai justement trouvé que ces notes retranscrites, appelées « brouillons » faisaient effectivement un peu fouillis. Mais avec le recul, je me dis que c’était peut-être voulu par Philippe Pratx. Je dois avouer, encore, que j’ai lu certains passages en diagonale. A vrai dire, je pense être passée à côté de quelque chose… Une seconde relecture me permettra certainement de plus pénétrer dans l’histoire.

J’ai apprécié les moments de flash back. J’aime bien cela dans les livres. J’ai plus  aimé les dernières pages du livres, beaucoup plus faciles à lire et qui nous révèlent un dénouement intéressant. En refermant le livre, je me suis aperçue qu’au fil des pages et malgré les difficultés rencontrées je m’étais attachée à cette femme, cette star du cinéma des années 20.

Lilith, Le soir est un livre intéressant, original et déroutant comme on peut le lire ça et là.

L’auteur

Philippe Pratx est un auteur Français qui a parcouru plusieurs pays tels que la Guyane ou La Réunion. Il écrit depuis l’adolescence. Aujourd’hui il est professeur de Lettres au Lycée de Mirepoix.


Lilith, Le Soir, Philippe Pratx, Editions L’Harmattan, 2014, 224 pages. ISBN: 978-2343026763