Gatsby est entré dans ma PAL il y a quelques mois, après mon passage au Salon du Livre de Paris (mars 2014). Quand, dernièrement, le film est sorti je n’ai pas voulu aller le voir au cinéma, malgré le fait que j’aime beaucoup Leonardo Di Caprio.

Cette lecture est aussi pour moi une première rencontre avec cet auteur. Eh oui, nul n’est parfait. Il y a tant de livres que j’aurais déjà dû avoir déjà lu… Et puis il y a des auteurs, pour lesquels, je ne sais pas vous, j’ai parfois des a priori.

J’ai profité de mes vacances pour pouvoir enfin me plonger dans ce roman.

gatsby le magnifique

Le début

Quand j’étais plus jeune et plus vulnérable, mon père me donna un conseil que je n’ai jamais cessé de retourner dans ma tête depuis lors.

« A chaque fois qu’il te prendra l’envie d’émettre des critiques sur quelqu’un, m’a-t-il dit, souviens-toi que tout un chacun ici bas n’a pas joui des mêmes privilèges que toi ».

L’histoire

Nous sommes au début des années 1920, les années folles. Nick Carraway, le narrateur, raconte l’histoire dont il a été témoin, alors qu’il se trouve à New York, ville où il est employé dans les finances. Il se trouve qu’il est voisin avec un certain Gatsby, un homme riche que tout le monde cherche à côtoyer à tout prix. Gatsby est un homme qui paraît, de prime abord, difficile à approcher. Un homme plein de mystère, que l’on voit peu souvent assister aux grandes fêtes qu’il organise dans sa somptueuse villa. Et pourtant, c’est un tout autre personnage que l’on va connaître au fil des pages. C’est un homme passionné d’amour pour une femme.

Mon avis

Ce petit livre qui se lit très vite, ne peut pas laisser de marbre son lecteur. J’ai été très touchée par ce roman. Je suis complètement rentrée dans le l’histoire. Je voyais Nick Carraway qui me faisait son récit, je vivais les fêtes dans la maison de Gatsby. On ne peut rester insensible face à cet homme qui paraît un peu froid et pourtant qui est si attachant. Cet homme qui garde son secret et qui finit par se confier à Nick. Il s’entoure de gens qu’il ne connaît pas forcément. Il organise ces grandes fêtes pour oublier, se distraire, penser à autre chose.

On est témoin de ces années folles. Le champagne qui coule à flot, ces amitiés superficielles, l’insouciance des gens, les profiteurs, le « m’as-tu vu ». Et Nick dans tout ça qui garde les pieds sur terre et qui restera à jamais celui qui a été le plus proche de Gatsby.

Gatsby est riche. Mais est-il vraiment heureux ?

La fin de l’histoire est surprenante, je ne m’y attendais pas. Tous ces gens qui ont profité de son argent, de sa bonté, l’ont oublié. Mince c’est dur…

Gatsby le magnifique est un livre à lire et à relire.

L’auteur

Francis Scott Fitzgerald est un auteur Américain, né en 1896 et mort en 1940. C’est pour conquérir une certaine Zelda Sayre (sa future épouse) qu’il écrit son premier roman. Rejeté dans un premier temps, ce livre, « L’envers du Paradis« , est publié en 1920 et rencontre un vif succès. Fitzgerald devient alors le représentant de toute une génération nommée l’ère du Jazz. En 1922 il part vivre en France avec Zelda Sayre. C’est sur la Côte d’Azur qu’il écrit Gatsby le Magnifique, livre  considéré comme son chef d’œuvre. Cependant, à l’époque, il ne rencontre pas le succès escompté et les péripéties de la vie (les livres qui n’ont pas de succès, la maladie de sa femme) vont l’entraîner vers une triste fin, il finira sa vie sans le sou.


Gatsby le Magnifique, F. Scott Fitzgerald, Pocket, 2013, 222 pages. ISBN: 978-2-266-21725-5