Les mois passent et nous voilà au 19ème rendez-vous de mon club de lecture. Je suis si contente d’avoir créé ce cercle, et si contente d’avoir réussi à réunir des passionnés de lecture !

Hier nous avons accueilli un nouveau membre. C’est un garçon ! Le deuxième du club. C’est vrai qu’Alain devait se sentir un peu isolé entre nous toutes 🙂 Mais que voulez-vous il semble bien que les lecteurs sont des lectrices !

Ce mois-ci nous nous sommes réunis pour lire le livre de S.J. Watson, Avant d’aller dormir. C’est moi qui avait proposé cette lecture commune. Je l’ai choisie pour deux raisons :

– Le première est que je l’avais dans ma PAL (je choisis toujours un livre qui est dans ma pile, il faut bien que je les écoule ces livres !)
– La deuxième raison est que l’on peut lire l’avis  plus que positif de S.J. Watson sur la 4ème de couverture du livre d’A.S.A. Harrisson, La femme d’un homme. Livre que, je vous le rappelle, nous avons lu au rendez-vous numéro 16 du club et que je ne avais pas aimé. J’étais donc curieuse de savoir si j’allais aimer le livre d’un auteur qui aime un roman que je n’ai pas aimé.

avant_d_aller_dormir

Le début

La chambre à coucher est étrange. Inconnue. Je ne sais pas où je me trouve, ni comment je suis arrivée ici. Je ne sais pas comment je vais rentrer à la maison. J’ai passé la nuit ici. J’ai été réveillée par une voix de femme – au début, j’ai cru qu’elle était dans mon lit avec moi, puis j’ai compris qu’elle donnait des informations, qu’elle sortait d’un radio-réveil – et, quand j’ai ouvert les yeux, je me suis découverte ici. Dans cette chambre que je ne connais pas.

L’histoire

Christine se réveille. Elle se trouve dans une chambre qu’elle ne reconnaît pas. Elle se lève et se dirige vers la porte qui semble mener à la salle de bain. Autour du miroir, des photos. Elle ne reconnaît personne. En découvrant son visage, elle se rend compte qu’elle est une femme d’une quarantaine d’année. Elle se croyait beaucoup plus jeune. Nous apprenons rapidement que, suite à un accident, Christine est amnésique. Chaque matin, elle se réveille en ayant oublié ce qui s’est passé la veille. Chaque matin est un nouveau commencement. Quelques heures après son réveil, un téléphone sonne. C’est son neuropsychologue. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal, dans lequel elle écrit chaque jour ce qui s’est passé durant la journée écoulée. Des incohérences vont bientôt faire leur apparition…

Nos avis

Cette fois nous sommes tous d’accord. Avant d’aller dormir nous a plu même si ce n’est pas un livre qui changera nos vies. Personnellement j’ai quand même adoré le lire, car il a réussi à me tenir en haleine jusqu’au dénouement. Je l’ai lu en deux jours et c’est le cas aussi des autres membres du club qui l’ont aussi lu très rapidement. Nous avons trouvé que l’histoire était bien ficelée. Florence a toutefois découvert le dénouement assez vite. Ce qui n’est pas mon cas, ni celui de Sandrine qui, justement, s’est trouvée un peu stupide du fait de ne pas avoir compris comment cela se terminerait. J’ai été tout aussi désorientée que Christine face à ce mari qu’elle n’arrive pas bien à cerner. Quel intérêt a cet homme à rester avec elle si ce n’est par amour ? Et pourtant il lui donne des infos contradictoires sur sa vie, d’un jour à l’autre.

Frédérique a ajouté un petit bémol car elle l’a trouvé un peu répétitif.

Jérôme, Frédérique et Nadine, ont été un peu déçus par la fin du livre. Cela ne nous a pas dérangé Catherine et moi.

Ce roman est un thriller psychologique et Christine (la nôtre, celle du club) nous a précisé que c’est un genre littéraire qu’elle lit de moins en moins car elle trouve le schéma  de ce type de roman trop souvent similaire d’un livre à l’autre. Je n’en ai pas lu beaucoup jusqu’à aujourd’hui, c’est pourquoi j’essaierai d’en lire au moins un autre pour me faire mon propre avis.

A propos de thriller psychologique, vous ne serez pas étonnés si je vous dis que j’ai préféré celui-ci à celui de A.S.A. Harrisson, et de loin !

L’auteur

S.J. Watson est né en 1971. C’est un auteur Anglais. Il a étudié la Physique à l’Université de Birmingham avant de déménager à Londres. Employé la journée dans un hôpital, il consacrait ses soirées et week ends à l’écriture. Avant d’aller dormir est son premier roman. Il devrait être adapté au cinéma par Ridley Scott et Rowan Joffe.


S.J. Watson, Avant d’aller dormir, Sonatine Editions, Paris, 2011, 410 pages. ISBN: 978-2-35584-065-4.