Stieg Larsson, Millenium 2Avant tout désolée d’avoir été si rare ces derniers temps sur ce blog mais il y a eu les vacances, il y a toujours le rangement… et il fait chaud ! On ne peut pas tout faire hein ? Pendant mes vacances j’ai pas mal lu. Je viens aussi de recevoir un nouveau livre de la part des agents littéraires, j’ai donc du pain sur la planche ! [Vous l’aurez remarqué je trouve toujours une bonne raison pour me justifier… mmm… Serais-je atteinte de procrastination ?…]
Mais venons-en au fait !

 

 

En résumé…

Dans ce tome nous retrouvons les personnages rencontrés dans Millénium 1. Mais cette fois-ci l’histoire se concentre plus sur Lisbeth Salander. Le livre nous en apprend un peu plus sur cette fille un peu particulière. On la retrouve au début du livre alors qu’elle se paye des vacances au soleil.

De retour en Suède, Lisbeth commence par mettre de l’ordre dans ses affaires et se cherche un nouvel appartement. Elle évite autant que possible Mikael Blomkvist. Lui, fait tout pour la retrouver et reprendre contact avec elle.

Mikael travaille toujours pour Millénium, le magazine dont il a en charge la gestion. Il est en contact avec un jeune journaliste freelance, Dag, qui enquête sur une sombre histoire de commerce du sexe en Suède. Ils projettent ensemble de révéler l’affaire avec la parution imminente d’un livre que Dag est en train de rédiger.

Or Dag et sa compagne Mia sont assassinés avant que le livre ne voit le jour. Les empreintes de Lisbeth Salander sont retrouvées sur les lieux du crime.

Mais quel lien peut bien lier Lisbeth à cette affaire ?

Mon avis

Il est évident qu’il faut avoir lu le premier tome pour pouvoir apprécier le deuxième. Lorsque j’ai lu Millenium 1 je n’avais pas encore de blog donc je n’ai pas écrit de critique à ce moment là. Chaque fois que j’allais en librairie au moment de la sortie du tome 1, je voyais ce livre mis en évidence sur les rayons. Au départ, je n’y ai attaché que très peu d’attention et puis à force de passer devant j’ai fini par l’acheter. J’étais attirée par la couverture. Le livre commence doucement. L’histoire met vraiment longtemps à démarrer à partir de la 100ème page ou de la 200ème page, je ne sais plus exactement. J’avais bien fait de persévérer et de ne pas abandonner la lecture (ça m’arrive, mais rarement, vous le savez). J’ai tout simplement adoré ce livre, je ne pouvais plus m’en défaire. Donc, je vous le conseille vivement.

Quant à Millenium 2, évidemment je ne peux que l’avoir aimé. J’ai lu le premier tome il y a déjà un moment.L’auteur nous remémore quelques faits du précédent livre, ce qui est franchement appréciable.  Ici aussi, il faut un peu de temps pour que l’histoire s’emballe. J’ai eu un peu de mal au début mais j’étais tenue en haleine car je savais que ça allait changer. C’est la manière que Stieg Larsson a choisie pour mettre en place l’histoire. Cela dit, je ne l’ai pas autant aimé que le premier. Mais cela ne m’empêchera pas de lire le tome 3.

Le livre commence par un prologue. Je pensais qu’on retrouverait une référence à ce passage en cours de lecture, mais non. J’ai comme un petit goût d’inachevé.

Je n’ai pas vu le film, ni la série, car je n’aime pas voir les films avant de lire un livre. Ça coupe court à mon imagination et je ne prends plus de plaisir.

Morceau choisi

« Elle était attachée sur une étroite couchette au cadre en acier. Des courroies de cuir l’emprisonnaient et un harnais lui maintenait la cage thoracique. Elle était couchée sur le dos. Ses mains étaient retenues par des lanières de cuir de part et d’autre du lit. » – Prologue, page 9.

Qui est Stieg Larsson ?


Stieg Larsson, Millénium 2 : La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, Editions Actes Sud, 2006, 653 pages. ISBN : 978-2-7427-6501-0