Ma cyberdépendance C’est une question que je me pose souvent ces derniers temps. Même si je me définis plutôt comme une « demi-geek », je crois cependant qu’elle peut s’adapter à tout geek ou nerd !

Comme je suis au chômage j’ai beaucoup de temps libre. Au départ, je me suis dis que j’en profiterais pour ranger mon appart : il n’y pas longtemps qu’on a emménagé et petit à petit on le rénove (et ça c’est super long surtout quand on n’est pas bricoleur…). Le gros des travaux est achevé, il reste des petites bricoles (vous savez, les finitions que l’on met des mois à faire). On peut maintenant commencer à penser à investir toutes les pièces.

Il faut dire qu’à la base je ne suis pas ce qu’on appelle une femme d’intérieur (#samediconfession). Nous voilà dans le vif du sujet. Je déteste faire le ménage et par dessus tout je déteste ranger. Résultat : chez moi tout est en « jachère ». Depuis notre déménagement il nous reste encore quelques beaucoup cartons à déballer et par conséquent plein de choses à ranger ou à classer.

Avec toute la bonne volonté du monde (parce que malgré tout vivre en jachère ça me dérange un petit peu) j’essaye chaque jour de faire mon devoir de « femme d’intérieur » (que je ne suis pas, je vous le rappelle). Mais…

Il y a peu de jours encore, mon ordinateur trônait sur la table du salon, toujours connecté. Oui c’est de sa faute tout ça ! Il suffit que je passe plus ou moins à côté de cet objet pour que je sois attirée, tel un aimant. Je me dis que je vais juste checker mes e-mails, ça ne prend qu’une minute. Mais une chose en entraînant une autre je vais voir ce qu’il se passe sur Twitter et puis lire un petit article, voir ce qu’il y a de nouveau en matière de web, bidouiller un peu sur wordpress. Au final, cet outil réticulaire qu’est un navigateur internet m’a fait perdre une heure… Pendant ce temps là, les cartons ne se déballent pas tous seuls…

Depuis quelques semaines, je me suis fait violence. J’ai décidé de minimiser ma vie connectée pour consacrer plus de temps au rangement. J’ai moins twitté, moins surfé sur la toile. J’ai même délaissé un peu chapitre-onze. Ça a été très difficile, mais j’ai su résister. Il y a eu du mieux, puisque j’ai pu déplacer l’ordi à une place qui lui est désormais consacrée, le coin bureau et que j’ai rangé pas mal de choses.

L’ordi est un peu plus loin mais j’ai toujours mon téléphone… Cyberdépendante moi ?